Questions pratiques

Qu’entend-on par démarche écologique constructive et positive ?

Le constat d’un changement climatique dans nos régions est partagé par chacun et la nécessité de nous adapter est incontournable. Cependant, plutôt que d’être consterner par cette fatalité, nous pourrions considérer qu’il s’agit là d’une véritable opportunité à saisir pour prendre les bonnes décisions en termes d’adaptation, c’est le sens que je souhaite donner à cette démarche.

Que sont les territoires résilients ?

Ce sont les territoires qui ont la capacité de faire face à une perturbation, une tendance ou un évènement dangereux leur permettant d’y réagir ou de se réorganiser de façon à conserver leur fonction essentielle, leur identité et leur structure, tout en gardant leurs facultés d’adaptation, d’apprentissage et de transformation (source GIEC, 2014).

Qu’est-ce qu’une démarche de résiliences du territoire ?

Il s’agit de l’ensemble des actions que doit engager un territoire résilient pour s’adapter aux perturbations liées au changement climatique.

 

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?

Il s’agit d’un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine auquel adhèrent des personnes morales de droit privé qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

  • Un but poursuivi autre que le seul partage des bénéfices
  • Une gouvernance démocratique, définie et organisée par les statuts, prévoyant l’information et la participation des associés, des salariés et des parties prenantes aux réalisations de l’entreprise
  • Une gestion conforme aux principes suivants : bénéfices majoritairement consacrés à l’objectif de maintien ou de développement de l’activité de l’entreprise, bénéfices au service de l’activité, réserves obligatoires constituées, impartageables, ne peuvent pas être distribuées, pas de dividende aux actionnaires

Qu’entend-on par économie circulaire ?

Elle désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique « circulaire ».

Qu’est-ce qu’une démarche d’économie sociale et circulaire ?

Il s’agit d’une démarche globale réunissant les préceptes de l’économie sociale et solidaire, et de l’économie circulaire.

Qu’est ce qu’une analyse de flux entrants-sortants ?

L’analyse des bilans de flux (fluides, matières, matériaux, population, etc.) doit permettre d’identifier des opportunités de synergies :

  • En interne, au sein de chaque acteur étudié, entre les process et/ou secteurs d’activités
  • En externe, entre différentes acteurs public ou privé du territoire

Qu’entend-on par entreprises non délocalisables à fort impact social et environnemental ?

Les entreprises créées dans le cadre de l’économie sociale et solidaire développent leurs activités exclusivement sur le territoire dans les domaines des services à la personne, de l’environnement, du commerce équitable et de l’insertion professionnelle, d’où leurs caractères non délocalisables.

Que sont les synergies de mutualisation ?

Il s’agit de synergie visant grâce à l’économie d’échelle du regroupement d’acteurs de réduire les coûts de fonctionnement.

Que sont les synergies de substitution ?

C’est l’un des principes de base de l’économie circulaire, à savoir, lorsque le déchet de l’un peut devenir la matière première secondaire de l’autre.

Suivez-moi

JMB Conseils © 2019. Tous droits réservés.